Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Liam Wang ft Yan Ya Lun

le Mer 5 Oct - 3:52
Wang Lianfeaturing Yan Ya Lun (Aaron Yan) - Fahrenheit

« Enchanté, enchanté! » dites-vous en vous inclinant poliment devant votre miroir. « Je me présente, je suis Wang Lian, mais on me connaît mieux sous le nom de Liam Wang.  Et vous, qui êtes-vous? » Malgré votre attente, votre reflet se contente de vous fixer en silence, un large sourire semblable au votre accroché aux lèvres.  « Ah je vois, vous êtes muet.  Ce n'est pas grave.  Je ferai la conversation pour deux.  Eh bien, je suis né le 12 mai 1989 à Shanghai, République populaire de Chine.  De ce fait je compte déjà 27 ans ans à mon effectif.  Je suis de sexe masculin et je suis attiré par les femmes. »  Votre brève présentation étant terminée, vous souriez à votre reflet qui vous sourit à son tour.  « Oh ce que j'aime faire dans la vie, c'est ça?  J'aime rester tranquille et m'adonner à mes passe-temps favoris.  Pour me décrire je dirais que je suis une personne plutôt intellectuelle.

À peine venez vous de terminer de vous présenter ainsi que vous voyez une nouvelle forme se poster derrière votre reflet et poser une main sur son épaule.  Vous fixez le nouveau venu, le regard vide.  Vous voyez ses lèvres bouger, mais vous ne pouvez pas entendre ce qu'il raconte.  Au bout d'un moment, vous êtes emmenés loin du miroir, de même qu'on attire votre nouvel ami au loin sans que vous ne puissiez rien faire.  Finalement, vous vous retrouvez assis sur une chaise longue, presque étendu, face à un mur.  Et on vous demande de raconter votre enfance, puis votre adolescence, bref votre vie jusqu'à aujourd'hui.  « C'était sa berceuse favorite. Pas tant parce que les paroles lui plaisaient, ni que la mélodie l'envoûtait. C'était la voix de sa soeur aînée. Jin Yun avait six ans de plus que lui et depuis son tout jeune âge, c'était la femme de sa vie. N'ayant jamais connu les douceurs maternelles, sa mère étant décédée dans une épidémie qui avait décimé le village alors qu'il était jeune et son père ne s'étant jamais remarié, elle avait tenu pour lui le rôle de mère. Après que la maladie ait emporté sa mère et failli prendre la prendre aussi, Jin Yun avait toujours été de constituion fragile, ayant été plutôt amochée. N'empêche que les soirs où elle n'était pas trop épuisée, elle se mettait à chanter. Toujours la même chanson parce qu'elle n'en connaissait pas d'autre. Pour le petit Lian, c'était la plus belle chanson, parce que même s'il ne savait pas trop ce qu'elle racontait, c'était de l'amour.

En dehors des bras de sa soeur, Lian ne connaissait que très peu de choses. Ses deux frères aînés, parce qu'il était le benjamin d'une famille de quatre enfants, travaillaient pour aider leur père à nourrir tout ce beau monde et lui restait avec Jin Yun a la maison. Il n'allait pas à l'école, entre autre parce que sa naissance n'était pas enregistrée en raison de la politique de l'enfant unique, mais aussi d'ailleurs parce que dans le petit village où il vivait, il n'y en avait pas vraiment, ils étaient quelque peu coupés du monde extérieur. Pour le jeune enfant qu'il était, tout se limitait à sa famille et à son petit village. En dehors des limites de son patelin, il n'y avait rien. Personne ne passait dans ce coin perdu dans les montagnes de la Chine. Les premières années de sa vie, sa soeur s'occupa de lui. Ensuite, ils échangèrent les rôles, compte tenant la petite santé de Jin Yun.

Quand Lian avait environ neuf ans et demi, son fère aîné partit pour la ville, maintenant âgé de vingt ans, à la recherche d'un travail quelconque, pour pouvoir améliorer la situation familiale. Il dut revenir rapidement, ne trouvant pas d'emploi et ne désirant alourdir la pauvreté familiale en sapant les ressources pour chercher plus longtemps. Toutefois, au cours de ce voyage à la ville, il avait eu le temps de rencontrer un couple âgé d'une cinquantaine d'année.  Appréciant le jeune homme, ils s'étaient liés avec lui et lui avait offert un poste de remplacement dans l'échoppe de Bubble Tea appartenant à l'épouse, le mari lui travaillant pour une grosse corporation.  Une fois la période terminée, ils en savaient beaucoup sur la famille et dans leur générosité, mais aussi dans un dessin égoïste de remplacer leur fils perdu, ils proposèrent d'adopter le benjamin de la famille, qui représentait une lourde charge.  Ne sachant que peu écrire et lire, l'aîné agréa rapidement à cette proposition remplie de compassion : bien que se départir de son frère était un choix déchirant, il savait que tout le monde dans la famille en serait soulagé : au moins l'un des leurs vivrait une vie digne de ce nom.  Il n'avait pas les moyens de communiquer avec eux alors il promit simplement d'envoyer son frère au courant du mois par train avant de rentrer chez lui.  La chose a rapidement été conclue une fois à la maison aussi.  Personne ne souhaitait vraiment se séparer du petit garçon, brillant et vif d'esprit, mais ils savaient tous que c'était nécessaire s'ils voulaient survivre.  De plus, la santé de Jin Yun périclitait rapidement et avec une bouche en moins, on arrivait peut-être à payer les traitement nécessaire.  Au départ, Lian ne voulait pas et résistait un peu, désirant rester pour prendre soin de sa soeur. Néanmoins, il se réconcilia plus ou moins avec l'idée quand Jin Yun lui demanda de vivre ce rêve pour elle. Depuis, il a toujours quelque peu l'impression d'avoir été vendu, mais il sait très bien que sa famille l'a fait pour son bien.

Au départ, il eut beaucoup de mal à s'adapter. Plutôt timide, n'ayant jamais fréquenté beaucoup de gens de son âge, il restait plutôt isolé, n'osant pas prendre contact avec les autres enfants. Aussi, il savait ce qui se disait dans son dos. Quand il est arrivé à Shanghai, Lian ne savait pas écrire, ni lire, il ne connaissait pas ses mathématiques, c'était un cancre. En plus, il parlait avec un accent curieux, s'émerveillait devant les choses les plus ordinaires, en d'autres mots, il était à part. Étant ainsi ostracisé, il a pu se concentrer davantage sur ses études et rattraper les autres, peu à peu, mais c'était un enfant brillant. À l'adolescence, les choses se sont un peu arrangées pour lui. Après quelques années dans sa famille d'adoption, il avait pris du poids, il était moins maigre et malgré les dérèglements hormonaux que tous vivaient, il embellissait. Il était en tête de classe, beaucoup moins intimidé par la grande ville, son charisme naturel reprenait le dessus. En dehors des heures de cours normales, ayant amplement les moyens, sa famille lui paya des cours avec d'excellents professeurs.  C'est ainsi qu'il apprit à parler un anglais fluide de même que le Russe.  On espérait en faire un employé modèle dans une compagnie internationale.  Pour son développement culturel, on l'inscrivit à des cours de piano pour lesquels il se montrait plus que motivé et curieusement doué.  Il a participé à plusieurs concours, remportant de nombreux prix.  Puis, toutes ces années d'études et d'entraînements acharnés se conclurent par son début en tant que pianiste professionnel à l'âge de 18 ans. Quand on lui a annoncé qu'il allait se produire dans les salles de spectacles, Lian n'y croyait pas. Il ne se sentait pas prêt, il était angoissé, il avait peur de ne pas tenir correctement son rôle. Et finalement...  Il est rapidement devenue une star montante en Asie, jusqu'à parvenir en Occident.

Après son adoption, Lian a très peu vu sa famille naturelle.  Originaire de la province de Gaomi, le trajet depuis Shanghai était plutôt long et pénible, au point qu'il ne l'entreprit presque jamais.  Sa dernière visite remonte aux obsèques de sa soeur aînée, il y a des années déjà.

Malgré son succès musical, il n'a pas pour autant délaissé ses études pour satisfaire ses parents et c'est à l'université qu'il a rencontré son épouse.  Il venait tout juste de passer à une carrière internationale et de se choisir un nom occidentalisé.  Elle, elle était douce, belle, charmante.  Surtout très intelligente, impliquée dans les causes sociales et prête à aider les autres.  Leur histoire d'amour est des plus banales, mais très chère au coeur de Lian.  Il se souvient de chaque moment passé ensemble, de chaque regard.  Du moment où ils se sont rencontrés, la vie lui parut plus douce et merveilleuse que jamais.

Jusqu'à ce que le drame arrive.

Une journée de pluie très ordinaire, Liam attendait sa femme sous un parapluie, à quelques pas de son lieu de travail.  Le temps passait, elle était en retard.  Puis, à l'écran derrière lui, les images en direct d'un incident de la route s'affichèrent.  Il détourna rapidement les yeux, sensible.  Avant de reposer les yeux sur la scène : ce corps baigné de sang, il le reconnaissait entre mille, c'était celui de sa femme, la même silhouette dans le même parka bleu qu'elle adorait tant.  Ni de une, ni de deux, il s'en fut en courant laissant tomber le parapluie derrière lui.  Il avait reconnu l'intersection, mais il n'arriva que pour voir deux ambulance partir.

Plus tard, une fois à l'hôpital, il apprit le décès de sa femme : on avait essayé de la réanimer sur les lieux de l'incident, mais l'impact de la voiture avait été trop grand et la tentative avait échouée.  L'accident impliquait aussi une jeune fille d'environ quinze ans.  Selon des témoins, Li Yan (la femme de Zhou) avait tenté d'empêcher l'adolescente d'être frappée par une voiture.  La tentative avait été presque réussie, on dit presque parce que bien que toujours en vie, la gamine avait sombré dans un coma profond.

C'est à l'hôpital, une fois à la morgue, que Liam apprit que le destin ayant été plus clément, il aurait bientôt été papa.  Touché par le désespoir, c'est à ce moment que sa carrière se mit à chuter.  Il ne prenait plus plaisir à la musique et ne sortait plus de chez lui que pour aller visiter cette petite fille dont la vie avait coûté celle de sa tendre épouse.  Curieusement, il n'éprouvait pas de haine envers elle, plutôt un certain soulagement en la voyant, un certain réconfort.  Il lui parlait souvent dans son sommeil, lui disant de prendre le temps qu'il fallait, mais de revenir un jour à ses parents qui mouraient d'inquiétude pour elle.  La pauvre mère avait rapidement perdus des kilos et semblait plus morte que vivante, elle passait ses journées à l'hôpital tel un fantôme errant.
»  Une voix derrière vous se contente de faire des « Huhum » pour vous inciter à continuer à parler de votre vie, d'en décrire tous les moindres détails.

Vous êtes finalement relâché dans de larges couloirs sombres et obscures.  Un frisson parcourt votre corps entier et vous avez envie de fuir, mais il n'y a nulle part où aller, nulle part où se cacher.  Il y en a d'autres que vous.  Toutefois, vous n'osez pas les approcher, eux non plus d'ailleurs.  Au gré de votre errance, vous entendez par le biais d'une porte entrouverte quelqu'un prononcer votre nom.  Curieux, vous vous arrêtez pour écouter ce qu'il se dit.  On dirait une analyse psychologique.  Voici ce que vous entendez : « Liam est une personne chaleureuse. C'est la première chose que les gens remarquent à propos de lui. Très attentif, il veille au bien-être de tous, cherche à être certain que tout le monde soit heureux dans ce qu'il vit. C'est une personne de confiance, qui sait écouter et conseiller sans rien imposer aux autres. Par son passé difficile, il se montre compréhensif, il cherche à se mettre dans la peau des autres pour mieux les aider à se remettre des moments difficiles. Plutôt empathique, il remarque rapidement quand quelqu'un ne va bien et il cherchera toujours à soutenir cette personne de la façon la plus appropriée. Ce n'est pas quelqu'un qui s'impose, il laisse seulement à entendre que sa porte est toujours ouverte et que si le besoin de parler se fait sentir, il sera là pour écouter et réconforter.

Également, c'est quelqu'un de peu exigeant. Il prend ce que les gens lui offrent. Naturellement, il pousse ceux qu'il connaît à dépasser leurs limites, à chercher à devenir meilleur, mais jamais il ne critiquera quelqu'un, ne le découragea en protestant que son progrès est trop lent. Pour lui, chacun a son rythme de progression et il faut encourager les efforts, mais surtout féliciter au moindre progrès. C'est ce qui fait sa qualité de leader, en plus de son charisme inné. Il n'en demande pas plus que ce qu'on peut donner, il se montre encourageant et il n'hésite pas à faire l'éloge du bon travail.

Vu comme ça, Liam semble être le mec génial et parfait, mais loin de là. Malheureusement, monsieur a tendance à être très mère poule! Il s'inquiète toujours trop pour les autres et est du genre à rappeler à tout le monde d'aller se brosser les dents. C'est un homme un peu timide sur les bords, quand il ne connaît pas quelqu'un, on a souvent tendance à le prendre pour un mec un peu froid que ce n'est vraiment pas lui! Ayant grandi dans un petit village où il ne pouvait compter sur personne d'autre lui-même et les membres de sa famille, il s'ouvre très peu et ne parle presque pas de lui. Il se montre très réservé là plupart du temps. Il n'est pas très colérique, mais il arrive que, lorsqu'on met sa patience à bout en posant trop de questions, il se montre plutôt sec.

Dans l'ensemble, c'est un type qui aime les choses simples, étant assez humble en raison de ses origines modestes, malgré son adoption dans une famille plus riche. Bien qu'il paraisse plutôt sérieux et sévère, c'est surtout un jeune homme qui aime profiter de la vie car il sait combien elle peut être courte.
»  Malheureusement, on vous a surpris à écouter aux portes.  Des êtres en blancs se chargent de vous ramener à votre chambre blanche et immaculée.  On vous fait une injection et il n'y a plus que le néant.

Au bout d'un moment, vous vous réveillez, couché sur une herbe humide.  Vous vous redressez et jetez un regard curieux autour de vous.  Intrigué, vous décidez d'explorer cet endroit nouveau.  Vous avez à peine fait trois pas qu'une bête monstrueuse surgit et vous bloque le passage.  Surpris, vous attrapez une branche au passage, cependant force vous est de réaliser que ce n'est plus une brindille de bois que vous tenez entre vos mains, mais plutôt une épée à  double tranchant plutôt lourde qui vous fait perdre l'équilibre.  Vous ne vous êtes jamais battu auparavant.  Au bout d'un moment, vous parvenez à abattre la créature dans un style de combat plutôt défensif.  Au cours de cette brève bataille, vous avez réalisé que vous étiez doué pour l'esquive et la fuite et plutôt mauvais pour les feintes et les coups.

« Halte!  Qui va là? »  Surpris, vous vous arrêtez dans votre geste.  Vous vous apprêtiez à ouvrir une porte, mais un garde vient de vous prendre la main dans le sac.  Comme il semble plutôt menaçant, vous décidez qu'il est plus sage de lui répondre.  « Je suis Dreamzz, j'ai 200 ans et je suis un mollusque.  Je viens de Montréal dans le but de m'amuser à Wonderland.  Je suis arrivée ici grâce au petit lapin blanc qui court.  Je suis disponible assez fréquemment j'ose l'espérer et je fais en moyenne 800 mots en rp.  Si j'avais autre chose à dire, je dirais bonjour au revoir merci.  Le mot de passe pour entrer est un secret national. »


Dernière édition par Liam Wang le Jeu 6 Oct - 5:45, édité 1 fois
avatar
Pseudo HRP : Compte PNJ
Date d'inscription : 15/07/2016
Messages : 9
Sentiments : 0
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Liam Wang ft Yan Ya Lun

le Jeu 6 Oct - 3:26
Bienvenue en enfer mon lapin!

T'as pas peur?  Tu devrais!


Félicitations, ta présentation est validée et tu pourras commencer à jouer parmi nous!

Selon ton test de personnalité, ton personnage sera envoyé au territoire neutre.  Tu appartiens donc au groupes Clubs.  Tu débutes donc le jeu en ayant accès au territoire neutre et le hasard a décidé que ton second territoire sera le territoire de coeur.

Puisque ton personnage est un outsider, nous ne t'assigneront pas de métier, personne n'aura le culot de te faire bosser!

Nous t'invitons à consulter le guide du participant afin de te familiariser avec les derniers détails de ton arrivée parmi nous.  Les étapes proposées sont plutôt nécessaires à ta participation au jeu.  Par la suite, tu pourras créer ta carte de joueur qui indiquera tes caractéristiques en combat, ton rapport de missions où tu pourras tenir ton bilan et un journal de bord pour tes autres besoins.

Bon séjour parmi nous l'ami!

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum